Les métaux s’oxydent et se corrodent comme il est possible de le voir ci-dessus avec ces tubes ronds en acier. Cependant il n’existe pas uniquement un type de corrosion des pièces métalliques. Par exemple en milieux aqueux et notamment avec l’eau de mer (eau salée) nous pouvons retrouver la corrosion galvanique, la corrosion généralisée (également appelée corrosion uniforme), la corrosion par piqûres ou crevasses ainsi que la corrosion intergranulaire. Aujourd’hui, nous prenons comme sujet la corrosion galvanique. Comment se forme-t-elle ? Pour quelles raisons ? Comment l’éviter ou la ralentir ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

 

La corrosion : définition d’un phénomène naturel

Le principe de corrosion se retrouve sur les métaux de façon naturelle. Il s’agit d’une réaction entrainant une altération du métal par réaction chimique par oxydation. Le phénomène le plus connu de corrosion est celui de rouille sur acier ordinaire ou brut. Les matériaux ferreux ne sont cependant pas tous sensibles à la corrosion. C’est par exemple le cas des aciers inoxydables dont les caractéristiques métalliques permettent de se doter d’un constituant protecteur à la corrosion.

 

Comment protéger ses produits métalliques contre la corrosion ?

Dans un environnement sous contrainte il est important de protéger vos pièces en métal de la corrosion. La lutte contre la corrosion n’est pas la même selon les matériaux. Prenons l’exemple de l’aluminium, l’acier et l’inox.

L’aluminium, de par ses propriétés chimiques, ne souffre pas de corrosion. L’oxydation de l’aluminium entraîne la création d’une couche d’oxyde, nommée alumine, le protégeant. Les paramètres de traitement de ce matériau sont donc nulles grâce à son alliage. En d’autres termes, il ne nécessite pas de protection contre la corrosion.

L’inox comme expliqué précédemment est lui aussi insensible à la corrosion car il ne s’oxyde pas comme son nom l’indique.

L’acier en revanche nécessite d’être protégé car celui-ci s’oxyde en présence d’humidité relative. Afin de limiter la corrosion de l’acier et donc son usure il est conseillé de l’entretenir. Pour que celui-ci devienne résistant à l’oxydation il existe aujourd’hui plusieurs procédés. Ainsi il est possible d’opter pour la galvanisation à chaud de vos produits en acier. Cela ajoutera une fine couche de zinc à vos matériaux qui protégera votre acier de la corrosion à cause d’un oxyde. Autrement il est possible d’utiliser un vernis (ou peinture) anticorrosion qui assurera la protection de votre produit.

Tous les métaux ne sont donc pas obligatoirement sensibles à la corrosion. En revanche le contact de deux métaux différents peut entrainer un processus de corrosion.

 

La corrosion galvanique, qu’est-ce que c’est ?

Cette corrosion apparaît généralement en raison d’un contact entre deux métaux différents. La corrosion est due à la différence de potentiel entre les deux métaux, un étant plus noble que l’autre. Cette corrosion des métaux apparaît avec la formation d’un électrolyte qui peut survenir à cause de l’humidité par exemple. C’est la présence de cette électrolyte qui va dégrader le métal le moins noble et créer la corrosion galvanique.

 

Quels sont les différents cas de corrosion galvanique ?

La différence de potentiel entre les deux métaux va avoir pour effet d’une part de diminuer la vitesse de corrosion du métal le plus noble. D’autre part, le métal le moins noble va voir sa vitesse de corrosion augmenter. Plus l’écart de potentiel entre les deux métaux est important, plus le phénomène de corrosion galvanique sera important.

Qui plus est, le degré de corrosion peut également dépendre de la surface des deux métaux en contact. En effet, plus la surface du métal le plus noble est importante en comparaison de celle du métal le moins noble, plus la vitesse de corrosion sera importante.

Autre point notable, si le métal le plus noble se corrode, la corrosion s’étendra encore plus rapidement au métal le moins noble. Ainsi, si le métal le plus noble ne se corrode pas ou se corrode lentement, le métal le moins noble verra la vitesse de sa corrosion se réduire.

Toutefois, il est à noter que la corrosion galvanique dépend également du milieu dans lequel les métaux évoluent. En effet, dans le cas d’un milieu conducteur, la corrosion sera plus étendue, importante.

 

Comment éviter ou ralentir la corrosion galvanique ?

Afin de limiter la corrosion galvanique, il convient de choisir des matériaux métalliques aux potentiels les plus proches possibles. De plus, il convient de limiter au maximum les différences de surfaces en contact, notamment dans le cas où la surface du métal le plus noble est la plus importante. D’un autre côté, il est également possible de limiter cette corrosion galvanique en évitant au maximum les contacts entre les métaux utilisés à l’aide de séparateur de matière tel qu’un joint par exemple.

 

Zoom sur l’association de nos produits

Exemple de corrosion galvanique

Parmi les produits que nous proposons sur notre site, il est très commun de retrouver une association, acier galvanisé et acier inoxydable. Toutefois, les produits ayant un potentiel différent, le phénomène de corrosion galvanique est observable. L’acier inoxydable se corrode moins rapidement que l’acier galvanisé. Le contact de ces deux métaux a ainsi pour effet de créer une corrosion galvanique. Il convient donc d’éviter le contact de ces deux métaux à l’aide d’un joint ou autre séparateur de matière afin d’éviter aux produits de se corroder.

 

Vous êtes désormais en mesure de savoir que combiner deux métaux et alliages différents peut être source de corrosion pour votre création. Il est important d’évaluer les risques de corrosion de vos surfaces métalliques avant de procéder à l’élaboration de votre projet afin d’éviter ce type de mésaventure. Nous vous recommandons donc d’utiliser au maximum un seul et unique métal pour votre projet métallique.

Lire les articles précédents :
Usine de fabrication de profilés laminés et étirés en acier
Acier laminé et acier étiré, comment les distinguer ?

Il existe certaines différences entre acier laminé et acier étiré, tant au niveau de la forme que des propriétés mécaniques...

Fermer