Vous souhaitez créer une ouverture dans un mur porteur ou installer une mezzanine dans votre garage ? Vous voulez donner un style industriel à votre intérieur avec un élément décoratif de taille ?  

Poser un linteau IPN est, sans aucun doute, la solution qui vous conviendra le mieux, tant par sa solidité que par son design !

Nous vous expliquons ici « comment fer » :

Qu’est-ce qu’un Linteau IPN ?

L’appellation de poutre IPN remplace en réalité la longue dénomination « poutrelle en I à ailes inclinées laminées à chaud ». L’IPN est utilisée dans le monde de la construction pour de multiples usages, aussi bien verticalement qu’horizontalement. Elle est encadrée par les normes NF A45-209 de 1983 et NF EN 10024 de 1995.

Un linteau IPN désigne donc un type de poutrelle en forme de I à Profil Normal, dont l’épaisseur des ailes est plus importante en son centre que sur ses bords : ces ailes parallèles, présentent en effet une pente de 14 % vers le bord.

Un autre type de linteau, la poutrelle à Profil Européen ou IPE, se distingue de l’IPN en proposant une épaisseur des ailes constantes.

pose IPN
poutre acier

Pourquoi et comment choisir un linteau IPN?

A l’origine, le linteau était une simple poutre en bois posée à l’horizontale entre deux montants verticaux afin de réaliser un support stable. Le linteau en bois a été employé pour la création de foyers de cheminées et en partie haute des ouvertures de fenêtres ou de portes.

L’évolution des techniques de construction et en particulier l’agrandissement des ouvertures dans les maisons, a ouvert la voie à des matériaux plus résistants que le bois comme des linteaux en acier, par exemple.

Désormais, tout le monde peut aménager une ouverture dans une maçonnerie à l’aide d’un des différents types de linteaux disponibles sur le marché.

Quel linteau IPN choisir ?

Les caractéristiques de votre linteau dépendront de la largeur de l’ouverture à créer et de l’épaisseur du mur dans lequel la poutre IPN sera intégrée.

La longueur maximale d’un linteau dépend des caractéristiques techniques du matériau puisque l’IPN ne doit pas accuser de courbure une fois la maçonnerie supportée.

Il vous faudra donc choisir le matériau de votre linteau parmi différentes possibilités en fonction des contraintes techniques.

poutre acier
pose IPN

Les linteaux monoblocs

Les linteaux monoblocs sont des poutres constituées d’une seule pièce posée sur les supports verticaux d’une ouverture. Il existe 3 types de poutres monoblocs :

  • Le linteau en bois : c’est le linteau traditionnel qui permet de créer le faîtage d’une ouverture sans requérir à d’autres travaux que sa pose. Le linteau en bois est le plus souvent un morceau de poutre qu’on laissera apparent dans une construction en pierre ;
  • Le linteau en acier : il suffit de remplacer la poutre en bois par une IPN en acier pour obtenir un linteau solide disponible en plusieurs sections et longueurs. Sa longueur peut être importante jusqu’à 12 m de portée totale et la poutre IPN permet également une pose rapide sans gros travaux. Pour savoir comment en trouver facilement, vous pouvez lire l’article suivant.
  • Le linteau en béton : en béton armé fabriqué en usine, la portée de cette poutre d’environ 1,4 m est inférieure à celle que peut atteindre un linteau IPN mais permet une pose facile pour la plupart des fenêtres et portes d’une construction classique.

Le linteau monobloc, qu’il soit en bois, en acier ou en béton peut représenter un poids important qui pourra interdire sa mise en place sans moyen de levage adapté. Mais une fois en place, il autorise une reprise quasi-immédiate du chantier sans temps de séchage.

⭐ ️Nos clients ont du talent ! ⭐️Notre client a utilisé nos poutrelles IPN comme linteaux pour la façade de sa maison…

Opublikowany przez CommentFer Poniedziałek, 25 marca 2019

Les linteaux plus élaborés

Cette catégorie regroupe les types de linteaux en plusieurs segments ou nécessitant des travaux supplémentaires après pose. On y trouve notamment :

 

  • Le linteau en béton armé : ce linteau est confectionné en alignant bout à bout des parpaings de chaînage que l’on remplira de béton armé de fers.
  • Le pré-linteau : hybride entre le linteau préfabriqué monobloc en béton et le linteau en parpaings de chaînage, le pré-linteau remplace le batardeau qui supporte traditionnellement les parpaings.
  • Le linteau de chaînage : en béton, le linteau de chaînage est un linteau monobloc en U qui peut être posé tel quel avant d’être rempli de béton et de fers.

 

La pose d’un linteau IPN

Maintenant que vous savez tous sur les différents types de linteaux, voyons les étapes de pose d’une IPN :

  1. Creusez les zones de scellement

Réalisez sur chaque mur une ouverture avec un perforateur-burineur pour les murs pleins ou avec une massette et un burin pour les matériaux creux comme la brique ou les parpaings, afin de pouvoir sceller votre linteau IPN dans la maçonnerie.

Creusez ces zones de scellement sur une profondeur de minimale de 10 cm puis agrandissez l’une des deux ouvertures pour créer une zone de retrait afin de faciliter la mise en place de la poutre. Nettoyez soigneusement l’intérieur de ces cavités avec une brosse, puis avec un aspirateur. Humidifiez abondamment la maçonnerie.

  1. Mettez en place votre IPN

Insérez l’une des extrémités de la poutre dans la zone de scellement la plus profonde, puis emboîtez la seconde extrémité dans la réservation prévue à cet effet. Réglez la position du linteau IPN afin que ses deux extrémités soient encastrées de la même profondeur. Positionnez des étais de maçon à 1 m minimum des murs en intercalant des cales martyres. Contrôlez l’horizontalité de poutre IPN et agissez sur les étais si besoin.

Du fait de leurs dimensions, les poutres acier nécessitent des moyens de levages disponibles en location mais également de l’aide. Comptez 4 personnes pour une IPN acier de 4 m de long et de
14 cm de section.

  1. Scellez votre poutres IPN

Gâchez un mortier pas trop humide constitué d’une part de ciment pour trois de sable.  Humidifiez les ouvertures et remplissez-les de mortier à l’aide d’une truelle. Veillez à ce que le mortier remplisse parfaitement les cavités. Lissez la surface. Laissez les étais en place au moins 10 jours avant de les démonter, sauf si la structure est destinée à recevoir une dalle de béton, dans ce cas, laissez les soutiens au moins 28 jours en place après la coulée.

 

  1. Appliquez une finition sur les poutres

En intérieur, si votre linteau IPN en acier doit rester apparent, appliquez une peinture protectrice pour métaux ferreux en deux couches. Dans le cas d’atmosphère humide, comme une cave par exemple, passez un primaire antirouille avant la peinture.

Poutre IPN 100

Plus d'informations

Poutre IPN 120

Plus d'informations

Poutre IPN 140

Plus d'informations

Read previous post:
armoire metallique
Comment fabriquer une armoire en acier et en bois ?

Vous en avez assez de votre vieille armoire en contreplaqué, qui devient branlante au fil des déménagements ou de son...

Close